RAPPORT DE LA MISSION EFFECTUEE PAR

LOUIS GOUBIN et PHILOU BEAUCHAMPS

au BURKINA-FASO

du 19 au 29 septembre 2009

 

 

Kokologho, à 45 kms de Ouagadougou sur la route de Bobodioulasso (N.12°11'020’’ ; W.1°53'034’’).

L’objet principal de cette mission était la préparation de l’ouverture du Centre de Formation Agricole « Teed Beoogo » (espoir d’un lendemain meilleur) qui accueillera sa première promotion d’élèves au début du mois de novembre prochain. Une formation agro-écologique, en trois années, y sera proposée à des jeunes qui n’ont pas pu terminer leur cycle d’apprentissage à l’école primaire, l’objectif étant de leur permettre de s’installer, en milieu rural, avec les compétences nécessaires pour mettre en œuvre une activité rémunératrice afin de faire vivre leur future famille. Une remise à niveau en enseignement général sera également dispensée pour qu’ils puissent être en mesure de comprendre et assumer le fonctionnement d’une petite exploitation,  pour pouvoir s’intégrer convenablement dans le milieu social et accomplir quelques démarches administratives de base. L’établissement sera mixte en demi-pension avec la possibilité pour les filles d’être hébergées en internat.

A notre arrivée, les travaux de construction du bâtiment scolaire avaient bien avancé, mais il fallait pouvoir débloquer un financement pour terminer « les finitions » dans les deux classes et les deux logements afin de pouvoir accueillir dans de bonnes conditions les élèves et les formateurs. Le chantier a alors pu continuer et l’entrepreneur a mis tous les moyens en œuvre pour terminer dans les meilleurs délais.

 Les cultures de niébé (haricot) et arachides avaient atteint un degré de croissance normal et les récoltes ont pu débuter à la fin de notre mission.

La date d’inauguration du centre initialement prévue est reportée, mais nous avons commencé à prendre contact avec les invités.

Justin nous a organisé une rencontre avec les responsables d’une Confédération Paysanne. Nous avons pu présenter notre projet au Coordinateur des Programmes et au Secrétaire Général. Dans le cadre des actions qu’ils mènent en faveur des jeunes, ils nous ont vivement encouragés. Ils ont accepté de nous parrainer. Ils seront présents avec banderoles et discours lors de l’inauguration. Par la suite ils pourront nous fournir un appui technique, nous aider à trouver quelques intrants et surtout nous appuyer lors d’éventuelles négociations auprès des administrations.

Nous avons pu installer Ben et Sayouba dans leurs logements au centre, Jacqueline les rejoindra en octobre. Ils auront donc un mois pour recevoir les élèves candidats au recrutement, préparer la rentrée  et l’organisation du centre. Dès leur arrivée ils se sont mis au travail et ont commencé à planter des arbres.

Des messages radios sont diffusés pour informer les familles, des affiches ont été déposées et des messages sont transmis au marché et dans tous les points stratégiques…

Ben et Jacqueline se rendront au CFA de Tangaye en octobre pour y rencontrer les enseignants et voir le centre fonctionner avec les élèves.

 

Tengrela (Région de Banfora, province de la Comoé, proche frontière Côte d’Ivoire).

Echange de services… Quand Emilie et Charly sont présents au Burkina, ils passent visiter notre projet et nous adressent un petit bilan. En leur absence, nous avons rencontré les intervenants de leur ferme pilote, avons fait le tour des actions en cours et leurs avons envoyé un compte-rendu. Cette façon de s’entraider est très utile pour renforcer la présence sur le terrain.

 

Nimpouya (région de Ouahigouya)

Nous ne pouvons pas passer en région nord sans rendre visite à nos amis de Nimpouya. Nous y sommes toujours merveilleusement accueillis. Les villageois étaient fiers de nous montrer leurs cultures de mil, nous avons fait le tour du champ collectif d’arachides qu’ils cultivent avec notre soutien.

 

Inondations…

Des pluies diluviennes se sont abattues le 1er et le 2 septembre sur Ouagadougou. Il y a eu des morts et la ville compte plusieurs milliers de sans-abris. Les habitations en banco se sont écroulées, des ponts et des digues ont cédé, de nombreux équipements collectifs ont été détériorés…

La solidarité africaine est réelle, chacun héberge un voisin, certains ont été logés dans des écoles ou des tentes… Mais la situation est dramatique.

Bien que notre priorité soit le financement de la rentrée à Kokologho, nous participerons modestement en fournissant quelques matériaux (ciment, tôles…) à ceux que nous connaissons et qui doivent reconstruire leur maison. Compte-tenu des circonstances nous lançons un appel exceptionnel, nous demandons à ceux qui y répondront de le préciser sur leur chèque, les dons seront affectés 50% pour la rentrée à Kokologho et 50% pour aider aux reconstructions.

Expo vente

Notre prochaine expo vente aura lieu le week-end du 28 et 29 novembre dans les locaux du « PO » 66 rue d’Assas, 75006 Paris (passer par le porche du N° 68 et entrer dans la cour de droite). Ce sera l’occasion de faire quelques achats de Noël utiles et originaux tout en prenant des nouvelles des actions menées sur le terrain. Nous serons heureux de vous y retrouver.

Appel à la générosité pour nous aider

Soyons clairs, pour continuer nos actions, nous avons besoin d’argent… Plus les projets prennent de l’ampleur, plus les moyens sont nécessaires pour en assumer le fonctionnement au quotidien…  Nous comptons sur vous pour mettre la main à la poche et nous envoyer un don (les petits ruisseaux font les grandes rivières…). Bien entendu, nous vous retournerons les certificats officiels permettant la défiscalisation de votre versement conformément à la législation en vigueur.  Pour un particulier, Un don de 50 €uros par exemple ne coûte en réalité que 17 €uros et permet de subvenir aux besoins d’un jeune pendant 1 mois !... Si vous êtes concernés par les mesures spécifiques à l’ISF, encore plus favorables en termes de défiscalisation, vous pouvez également nous contacter.

Evidemment, toute mise en relation avec d’éventuels sponsors et autres sources de subventions nous seront très utiles.